Hybridation du travail et nouvelle ère : HWoW (Hybrid Ways of Working)

Déploiement massif du télétravail, mesures sanitaires, limitation des déplacements, préoccupations économiques et environnementales… Nous évoluons vers un nouvel environnement sociétal et une nouvelle vie au bureau. La crise que nous traversons a accéléré de nombreux changements dans notre façon de vivre et de travailler. De nouvelles « normes » se dessinent. Co-construire le nouvel environnement de travail pour soutenir un nouveau mode de travail sera pour toutes les entreprises un des chantiers des mois à venir. Ce nouveau mode de travail sera un mode de travail hybride, le HWoW ou Hybrid Ways of Working.

Pour nous, c’est LE mode de travail de demain.

La crise sanitaire liée au coronavirus a mis en évidence des situations  différentes  dans le mode de fonctionnement des entreprises : d’une part celles déjà engagées, avant la crise, sur la voie de l’hybridation des modes de travail,  pour lesquelles cette crise est une opportunité pour accélérer les transformations et évolutions en cours. D’autre part, celles qui ont fait face à la nécessité de télétravail sous la contrainte imposée par le confinement, et qui se posent aujourd’hui de façon plus fondamentale la question de l’étape suivante, en regardant avec intérêt le retour d’expérience des précurseurs HWoW.

Pourquoi se mettre au HWoW ? Découvrez-le

bouton_en_cliquant_ici

Pourquoi parle-t-on de travail hybride ? Le HWoW, c’est une déclinaison de modes de travail hybrides présentiel-distanciel, visant l’équilibre idéal entre travail au bureau et travail à distance,  pour une réponse intégrée à de nombreux  objectifs de l’entreprise :

  • L’amélioration de la performance
  • L’équilibre vie pro-perso, la santé des collaborateurs, l’attraction et la rétention des talents
  • L’amélioration de l’empreinte carbone
  • L’optimisation des coûts

Le HWoW conditionne évidemment l’usage des lieux de travail et de la technologie, mais, surtout, il s’agit d’une nouvelle culture, de nouvelles habitudes et comportements, avec un changement fondamental dans le management et dans le fonctionnement des équipes. L’enjeu pour l’entreprise est de s’approprier le mode hybride présentiel-distanciel en trouvant la bonne alchimie, tout en construisant l’environnement de travail qui soutient ce mode de travail.

Han Paemen, Directrice Workplace Consulting de chez Colliers, spécialiste des New Ways of Working, nous donne son éclairage : « Pour une organisation, intégrer le HWoW c’est tout d’abord se poser la question du mode de travail qui soutiendra au mieux ses objectifs dans le contexte actuel et pour l’avenir. Ensuite, inventer les nouveaux bureaux facilitateurs du mode de travail hybride, notamment en intégrant de nouveaux usages, le souhait d’un environnement ‘sain’ et porteur de sens, et  une nouvelle flexibilité  : des lieux aisément adaptables à différentes situations, dont les besoins de distanciation physique. Une majorité d'entreprises devront amorcer des changements de fond dans les pratiques managériales, dorénavant en mixte présenciel-distanciel et se reposant davantage sur l’équipe. Les équipes devront être accompagnées, car il s’agit de situer la responsabilité et l’autonomie au niveau de l’équipe, qui doit partager des objectifs clairs et être plus forte, autonome et interconnectée, avec l’usage d’outils adaptés à cette interconnection humaine plus forte. Nous devons apprendre à réellement utiliser la technologie de collaboration distancielle à son plein potentiel. »

Isabelle Sonneville est CTO d’AXA Group Operations , qui a été est précurseur dans le développement du HWoW à grande échelle comme levier de transformation au sein de l’entreprise. La crise sanitaire a conforté que c’était la bonne optique. « La crise sanitaire a confirmé que l’orientation était la bonne. Plus que jamais, il est capital d’adopter des modes de consommation durables, soucieux de l’humain et de l’environnement sur le long terme. A ce titre, nos lieux de travail, nos modes de collaboration et notre mobilité jouent un rôle clé. Au cours des derniers mois, nous avons intensivement expérimenté le télétravail et ses atouts. Mais nous avons également été privés de contacts humains directs et de nombreux moments d’échanges informels entre collègues. Le bureau est en effet avant tout un lieu où l’on se retrouve, qui doit favoriser une meilleure connaissance réciproque et renforcer la cohésion des équipes. A ce titre, les espaces de bureau doivent soutenir les nouvelles façons de travailler, offrir les meilleures conditions pour se réunir, réfléchir ensemble et échanger mais également favoriser les rencontres informelles, prendre le temps de la rencontre et du partage. Les entreprises doivent envisager le travail hybride comme une situation win-win-win entre l’entreprise, le collaborateur et les enjeux liés à l’environnement et au développement durable. ».

Colliers propose d’accompagner les entreprises à la fois dans leurs réflexions sur ces nouvelles façons de travailler et dans leur mise en œuvre sur les aspects pratiques, organisationnels et humains. Découvrez l'offre Nouvelle Ere de Colliers >

 


Contact

Han Paemen

Directrice Workplace Consulting

Paris

Han est une Consultant senior spécialisée dans les projets d'environnements de travail qui soutiennent les transformations des entreprises, et dans la gestion holistique des environnements de travail innovants (News Ways of Working). Elle a une expérience internationale de vingt ans dans les projets d'entreprise,

Voir le profil